Inscription sur la liste d'alerte météo


Les événements météorologiques violents, comme la tempête Xynthia, qui ont touché notre territoire, ont permis de souligner la nécessité pour les pouvoirs publics, et donc les mairies, de disposer d’un outil d’alerte avertissant massivement et efficacement les populations de la survenue d’un danger nécessitant leur mise en sécurité.
Selon les articles L2212.2 et L2212.4 du Code Général des Collectivités Territoriales, la commune du Croisic s'est dotée, depuis plusieurs années, d’un système d’alerte faisant appel aux nouvelles technologies et permettant de contacter individuellement chaque personne. Il permet d’établir une liste des personnes souhaitant être alertées par un message vocal sur leur téléphone fixe, SMS ou par courriel.

Un bulletin d'inscription est en téléchargement.
Vous pouvez le déposer à l'hôtel de ville  -  5, rue Jules-Ferry  -  44 490 Le Croisic.

Vous pouvez aussi vous inscrire en ligne en remplissant le formulaire ci-dessous.
 
La Ville du Croisic s'engage à n'utiliser ces informations que dans le cas d’alerte pour un évènement susceptible de mettre en danger la vie ou les biens des administrés.
Ce fichier fait l'objet d'une déclaration auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté (CNIL).


Document d’information communal sur les risques majeurs (Dicrim)

Le document d’information communal sur les risques majeurs (Dicrim)  a pour objectif d’informer les habitants sur les risques naturels et technologiques.

Il est est une émanation du plan communal de sauvegarde (PCS) que le maire du Croisic, Michèle Quellard, a dû prescrire par arrêté le 23 novembre 2016 suite au classement d’une partie du territoire de la Ville en zone PPRL (Plans de Prévention des Risques Littoraux).

Il vise à prévenir et protéger la population des différents risques naturels ou technologiques. Il recense les dangers, présents ou à venir, et les moyens dont dispose la commune. Il détermine les actions de gestion menées par les différents acteurs : les élus, les agents municipaux, les bénévoles et les entreprises partenaires.

Si l’élaboration du PCS comporte un diagnostic des aléas, des enjeux et des vulnérabilités, il liste aussi les ressources humaines et matérielles et les conditions de leur mise en œuvre.
Ce plan est obligatoire depuis la loi de modernisation de la sécurité civile du 13 août 2004 et est révisable tous les cinq ans. Il est consultable à l’accueil de l’hôtel de ville.
L’information, l’alerte, la protection et le soutien de la population sont réalisés au travers du Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs (Dicrim).

Les communes se situant à proximité du Croisic sont également concernées par ce dispositif. En effet, sont aussi exposées les villes de Batz-sur-Mer, Le Pouliguen et La Baule-Escoublac.

La nécessité d’un PCS découle de la tempête Xynthia survenue en 2010. Le 27 et 28 février 2010, des rafales à 160 km/h ont été enregistrées aux abords du littoral. Même si le risque de raz-de-marée est peu probable sur nos côtes, une tempête additionnée à une marée de fort coefficient est susceptible de causer une submersion. De plus, le littoral nord (de la jetée du Tréhic à Port aux Rocs) et sud (dePort aux Rocs à la pointe du Fort) peuvent être menacés par un mouvement de terrain entraînant un recul du littoral. Les risques sismiques, quant à eux, sont faibles puisque la ville du Croisic se situe en zone d’aléa « modéré ».

Liste de pièces jointes