Les pêcheurs des Pays de la Loire

Êtes-vous prêts, à rejoindre l'équipage?

Artisanale, diversifiée et dynamique, trois mots qui définissent le secteur de la pêche professionnelle en Pays de la Loire et que le COREPEM met en lumière dans un court film réalisé par l'agence vendéenne Phonic Lips.

Les objectifs de cette initiative : communiquer auprès d'un large public sur la profession de pêcheur et pourquoi pas susciter des vacations!

Espèces, navires, secteurs, métiers... Ce film, co-financé par la Région des Pays de la Loire, a été tourné de manière à montrer la plupart des nombreuses facettes de ce secteur d'avenir en recherche de main d'oeuvre.

Film réalisé par l'agence Phonic Lips pour le Corepem


Le port de pêche & la vente en criée

Bandeau - Port de pêche.jpg


Le port de pêche compte environ 70 patrons et marins pêcheurs répartis sur 16 navires de pêche dont :
 

  • 5 chalutiers au large (18m  -  20.5m) armés en pêche au large et pêche côtière
  • 3 chalutiers côtiers armés en petite pêche
  • 3 caseyeurs armés en petite pêche
  • 4 ligneurs armés en petite pêche
  • 1 civelier effectuant de la promenade passagers

Désormais géré par une SEM, le port du Croisic est associé au port de La Turballe.
 
Les principales espèces capturées et vendues en criée sont des espèces dites « nobles » : soles, langoustines, crevettes roses, bars, coquilles Saint-Jacques, rougets...

  • Langoustines : pêchées au large de mai à août.
    Technique : le chalut (filet remorqué)
  • Soles : poissons de fond pêchés toute l’année (préférence en hiver). 
    Technique : le chalut de fond.
  • Coquilles Saint-Jacques : préfèrent le sable et le gravier.
    Technique : la drague (sorte de râteau tiré par le bateau).
  • Merlu, merluchon, merlan et lieu : « poissons petits bateaux », c’est-à-dire une pêche fraîche de la journée.
    Techniques : la palangre (corde le long de laquelle sont attachés des hameçons) et le chalut. Le merlan de ligne a grande réputation.
  • Bars : pêchés toute l’année sur les plateaux rocheux.
    Techniques : la palangre et le chalut.
  • Crevettes : grande tradition du port du Croisic, présentées toute l’année. Pêchées sur les zones rocheuses.
    Technique : le casier.
  • Le noir (seiche) : pêché de septembre à janvier pour le marché espagnol.
    Technique : le chalut de fond.
  • Rougets : ils arrivent avec le printemps et sont surtout vendus sur le marché espagnol.
    Technique : le chalut de fond.
  • Crustacés (crabes, araignées, homards, étrilles) : toujours vendus vivants.
    Technique : le casier.

 
Sont également vendus encornets, turbots, congres, langoustes...
​​​​​​​

Bandeau - Criée.jpg


VENTE EN CRIÉE
La criée est un lieu de rencontre entre l’offre (les pêcheurs) et la demande (les mareyeurs). Au Croisic, la vente est informatisée. Le crieur, qui agit comme un commissaire-priseur, travaille avec un ordinateur dans une salle aménagée spécialement pour la vente. Les enchères apparaissent sur des écrans d’ordinateurs et les acheteurs portent leurs enchères au moyen d’un bouton-poussoir.

Les ventes ont lieu à partir de 4h00 du matin (la criée n’est pas ouverte au public). Un système de vente à distance  a été mis en place depuis fin 2013.

Depuis toujours, elle propose des produits de grande qualité à forte valeur ajoutée permettant aux 120 marins-pêcheurs qui la fréquentent de continuer à vivre de leur travail. Depuis le 01 juin 2012 la criée du port du Croisic est membre de l'association Produit en Presqu'île de Guérande, association qui a pour objectif de valoriser les produits locaux auprès du grand public.
​​​​​​​


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.