La ville du Croisic compte 2 groupes scolaires

Bandeau - Écoles 1.jpg


Groupe scolaire public Bernard-Lalande

Il est situé rue des Moulins et regroupe :

L'école maternelle Dumont-d’Urville
Directrice : Dominique Le Meur
Effectifs : 49 élèves
2 classes

L'école primaire Jacques-Cartier
Directeur : Catherine Durieux
Effectifs : 101 élèves
4 classes

Horaires
Lundi, mardi, jeudi et vendredi : de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 15h45
Mercredi : de 9h00 à 12h00

Mise en place d'activités péri-éducatives entre 15h45 et 16h30 tous les jours par la mairie et soutien scolaire deux fois par semaine entre 15h45 et 16h30.


Bandeau - Écoles 2.jpg


L'école privée de Saint-Goustan

Elle est située rue Georges-Clémenceau et regroupe la maternelle et le primaire. Les inscriptions se font directement auprès de la directrice.

  • Chef d’établissement : Françoise Thomas
  • Effectifs : 38 dont 11 élèves de maternelle  -  27 élèves de primaire
  • 2 classes
  • Horaires : de 9h00 à 11h50 et de 13h15 à 16h30
  • Soutien scolaire de 8h20 à 8h50 les mardis et jeudis matins

 
L’école accueille tous les enfants de la classe de TPS (Toute Petite Section) au CM2.
L'école a choisi de conserver un rythme hebdomadaire de 4 jours d'école avec repos le mercredi. Une rentré anticipée est effectuée en août suite à la mise en place de légères modifications des horaires et du rythme annuel.
 
Pour toute inscription, contacter directement l’école au 02 40 23 06 39.


Le service minimum d'accueil (SMA) dans les écoles

En cas de grève, lorsque le nombre des enseignants ayant déclaré leur intention de faire grève est supérieur ou égal à 25 % des enseignants de l’école, un service minimum d’accueil des élèves est assuré par la commune.
La Ville du Croisic applique lorsque cela est nécessaire les modalités de la Loi n° 2008-790 du 20 août 2008 : droit d’accueil au profit des élèves des écoles maternelles et élémentaires.
 
Déclenchement
Dès que 25 % des enseignants d’un établissement se déclarent vouloir participer au mouvement de grève.
 
Information des familles
Les Directeurs d’écoles informent les familles des conséquences du mouvement social. Lorsque le taux nécessite la mise en place du service d’accueil, ils facilitent la communication entre la commune et les familles, en application de l’article L 133-4 du code de l’Éducation.
 
Organisation
Locaux : les enfants sont accueillis au centre de loisirs Christophe-Colomb.
Personnel : l’article L 133-7 du code de l’Éducation prévoit l’établissement d’une liste de personnes susceptibles d’assurer l’accueil : agents municipaux dans le respect du statut, assistantes maternelles, animateurs de centre de loisirs, enseignants retraités, étudiants, parents d’élèves…
Les dispositions du code de l’Action Sociale et des Familles n’imposent en effet, pour les modes d’accueil des mineurs n’excédant pas 14 jours par an, aucune obligation en termes de qualification des personnels ou du taux d’encadrement.
Conformément aux dispositions de l’article L 133-7 du code de l’Éducation, cette liste est transmise à l’autorité académique qui doit vérifier que les personnes inscrites ne figurent pas dans le fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes. Les personnes auront été informées de cette vérification par la commune. Cette liste est également transmise pour information aux représentants des parents d’élèves au Conseil d’École.
 
Responsabilité
L’article L 133-9 du code de l’Éducation prévoit un régime de substitution de responsabilité de l’État à celle des communes dans tous les cas où la responsabilité administrative de la commune serait engagée à l’occasion d’un fait dommageable commis ou subi par un élève du fait de l’organisation ou du fonctionnement du service d’accueil.